Compensation des désavantages

Les étudiant·e·s handicapé·e·s ou atteintes d'une maladie chronique ont droit à une compensation des désavantages. Une demande doit être déposée suffisamment tôt auprès du service responsable et nécessite un peu de préparation. Les étudiant·e·s handicapé·e·s ou atteintes d'une maladie chronique sont libres de choisir et de suivre n'importe quel cursus (sous réserve des conditions d'admission). Il est toutefois important de se renseigner sur les modalités particulières avant le début des études.

La compensation des désavantages signifie l'adaptation proportionnelle des conditions d'études et d'examens nécessaires pour compenser les désavantages liés au handicap. Les objectifs d'apprentissage eux-mêmes ne doivent pas être adaptés. Les adaptations possibles sont un allongement du temps, des pauses supplémentaires, l'utilisation de moyens auxiliaires, etc.

Les conditions préalables à la compensation des désavantages sont l'existence d'un handicap ou d'une maladie chronique diagnostiquée et confirmée par un service spécialisé, qui entraîne des désavantages avérés dans les études, mais qui permet en principe aux étudiant·e·s d'atteindre les objectifs de formation requis. Une demande de compensation des désavantages peut être déposée afin de compenser les inconvénients qui en résultent. Les facultés ou instituts concernés sont responsable en matière de décision.

  1. Prenez contact avec le service responsable de votre faculté, le conseil aux études ou le service de coordination pour l'égalité des chances de l'Université de Berne.
  2. Etablissez une demande avec un certificat médical valide afin d'y faire figurer les mesures d'adaptation individuelles requises.
  3. Pour la forme de la demande, renseignez-vous auprès du service correspondant de votre faculté ou de votre institut.
  4. Plus les enseignant·e·s sont informé·e·s tôt, plus les besoins individuels peuvent être satisfaits de manière flexible.
  5. Vous recevrez une décision écrite ainsi que la procédure à suivre de la part de la faculté ou de l'institut.

Les étudiant·e·s handicapé·e·s ou atteintes de maladies chroniques peuvent demander une compensation des désavantages lorsque des prestations d'études ou des contrôles de prestations ne peuvent pas être effectués sous la forme normalement prescrite. Veuillez noter ce qui suit :

  • La demande doit être déposée auprès du jury d'examen au moins trois mois avant les contrôles de performance. Sans certificat médical ou preuve d'un handicap, les demandes ne peuvent pas être traitées.
  • Demandez conseil au service de conseil aux étudiant·e·s sur la forme que pourrait prendre la modification de l'examen.
  • Formulez déjà des propositions, car vous êtes le mieux placé pour savoir quelles sont les restrictions existantes et comment elles peuvent être compensées.
  • Un certificat médical doit être présenté au jury d'examen en cas d'annulation de l'examen pour cause de maladie.
  • Si des troubles liés à la maladie surviennent de manière aiguë pendant le contrôle des performances, signalez-le immédiatement à l'examinateur·trice. Le contrôle des performances doit être interrompu. Ensuite, il faut immédiatement consulter un·e médecin et remettre un certificat médical à la commission d'examen.

 

 

 

 

  • Prolongation du temps d'examen
  • Pauses individuelles non comptabilisées dans le temps d'examen
  • Salle séparée et calme
  • Moyens auxiliaires tels qu'ordinateur portable, logiciel spécial
  • Prolongation des délais de remise des travaux de séminaire et de fin d'études
  • Modification de la forme de l'examen (p. ex. examens oraux au lieu d'examens écrits ou inversement)
  • Réservation d'un espace adapté
  • Documents d'examen au format numérique adapté
  • Prolongation de la durée des études
  • Reprise simplifiée des études après une interruption
  • Aides techniques
  • Notetaker(s) ou assistance
  • Accès précoce aux documents d'études
  • Matériel d'étude au format numérique adapté
  • Réservation d'une place assise adaptée lors de manifestations

Faculté de théologie

Personne de contact : Nadja Bucheli

Faculté de droit

Personne de contact : Babette Valerie Schweizer

Faculté d’économie et de sciences sociales

Personne de contact : Kathrin Balmer

Faculté de médicine

Personne de contact : Claudia Buser

Faculté vetsuisse

Personne de contact : Dr. med. vet. Brigitte Hentrich

Faculté des lettres

Personne de contact : Korbinian Seitz

Faculté des sciences humaines

Institut de psychologie: Personne de contact Simon Weber

Institut des séances de l’éducation: Personne de contact David Glauser

Institut des sciences du sport: Personne de contact Dr. Lukas Magnaguagno

Faculté des sciences naturelles

Personne de contact : direction de la filière d'études