L’Université pour tous Dies academicus

Histoire

Le «Dies academicus» comémore la fondation de l’Université de Berne en 1834. La fête de la fondation de l’Université de Berne est organisée chaque année le premier samedi de décembre.

 

L'Université de Berne a été inaugurée dans une ambiance festive le 15 novembre 1834 à l’église "Heiligeitskirche" : le recteur Wilhelm Snell s’est présenté, les orateurs étaient le prof. Ignaz P. V. Troxler et le conseiller d’Etat Neuhaus. Le journal «Intelligenzblatt für die Stadt Bern » avait alors rapporté : « (…) Et comme seule une très faible partie du large auditoire présent a véritablement pu profiter des exposés, le seul réconfort aux pieds froids a été la musique.»

Depuis lors, la date de la fondation de l’Université, le Dies academicus,est célébré chaque année. Autrefois, le Dies academicus était l’occasion pour le nouveau recteur élu de se présenter devant la foule de dignitaires, académiciens et autres citoyens présents. Il devait rendre des comptes sur les performances réalisées et celles restant à accomplir par l’Université. Et il prononçait un discours académique, appelé le « discours du rectorat ». En 1836, le recteur en poste Karl Brunner avait déclaré que la fête de lafondation était la journée la plus importante de l’année. Selon lui, elle représentait pour le recteur de l’Université l’occasion d’enfin exprimer ses considérations devant le grand public.

Pendant des décennies, la fête de la fondation était inaugurée à 11 heures à l’aula avec le discours du rectorat. La «collégialité universitaire » était entretenue autour d'un banquet. Comme la «Confédération» l’a écrit en 1866, «cet événement réunissait les membres de la haute école et ses sympathisants dans la salle superbement décorée du casino dans une ambiance de collégialité joyeuse. Même les bustes d’Homère, de Haller, de Vogt et d’autres intellectuels éternels avaient revêtu leurs habits rouges et blancs en regardant d'un air sarcastique, mais de bonne humeur, la salle bondée, comme s'ils avaient envie de dire: nous avons beau avoir avancé un peu plus dans l’académie prestigieuse, mais nous aussi, à notre époque, nous savions nous amuser!»

Quelquefois les étudiant-e-s organisaient une procession aux flambeaux. La remise des doctorats et des prix d’honneur est toujours inscrite au programme de la fête de la fondation.