Questions sur l'extension de l'obligation de présenter un certificat

A partir du 20 septembre, l' obtention de présenter un certificat est obligatoire pour toutes les activités qui se déroulent dans le cadre de l'Université, quel que soit le nombre de participant-e-s. 

Non. En plus de l'exigence du certificat, l'Université maintenons l'exigence du port de masque pour le moment. L'Université ne contrôle pas le respect de l'exigence du certificat de manière générale, mais par le biais de contrôles ponctuels. Pour la sécurité des étudiant-e-s et des enseignant-e-s, le port du masque restera donc obligatoire dans les salles à l'intérieure de l'Université. C'est la raison pour laquelle les capacités des salles peuvent être pleinement exploitées.

La pandémie n'est pas encore terminée. Des personnes meurent chaque jour par suite d’une infection avec le virus corona, et il ne s'agit pas seulement de personnes âgées ou de personnes souffrant de maladies préexistantes. En outre, nos infrastructures médicales, le personnel soignant et les médecins sont surchargés. Plus la pandémie dure, plus nous sommes toutes et tous affecté-e-s, devons être mis en quarantaine et sommes soumis-e-s à des restrictions. L'Université de Berne veut assumer sa responsabilité envers ses collaborateur-trice-s, les étudiant-e-s et la société et aider à trouver une issue à cette situation aussi rapidement que possible. Il existe aujourd'hui des options de protection telles que la vaccination ou les tests, et nous voulons les utiliser le plus largement possible. Nous nous efforçons d'offrir aux étudiant-e-s autant d'enseignement en mode présentiel que possible, car la qualité de l'enseignement est plus élevée lorsque qu'il peut avoir lieu sur place que dans les cours purement en ligne.

L'université respecte bien sûr les droits fondamentaux et proposons donc des alternatives numériques aux personnes qui n'ont pas de certificat.

L'exigence d'un certificat ne signifie pas que les étudiant-e-s sans certificat ne doivent pas être présent-e-s sur place. Pour les cours dont la présence est obligatoire (par exemple, un séminaire ou des exercices), les étudiant-e-s doivent être titulaires d'un certificat, c'est-à-dire que les personnes non vaccinées doivent être testées. Afin d'éviter tout problème aux personnes non vaccinées, l'Université offrira la possibilité de se faire tester sur trois sites à partir d'octobre au plus tard, après l'expiration de l'offre gratuite du gouvernement fédéral. L'Université étudie la possibilité de proposer, en soutien, des endroits où l'on peut se faire tester en interne. Si un-e étudiant-e est à risque, elle/il doit s'informer de la marche à suivre via la fiche d'information.

Le respect de l'obligation de certificat est vérifié par le biais de contrôles ponctuels; ces derniers sont effectués par du personnel autorisé et formé de la VüCH AG. VüCH AG est membre de l'Association suisse des entreprises de services de sécurité. Leurs employé-e-s sont très expérimenté-e-s, facilement reconnaissables grâce à leurs uniformes et ont été préparé-e-s pour leur mission à l'Université. Ils effectuent des contrôles ponctuels auprès deux à cinq pour cent du personnel de l'Université (étudiant-e-s et collaborateur-trice-s) par jour. Grâce à cette coopération, les supérieur-e-s hiérarchiques et les enseignant-e-s sont soulagés de la charge d'effectuer des contrôles, mais elles/ils ont également le droit d'en faire.

Oui, vous trouverez de plus amples informations dans les questions-réponses sur le site tester et vacciner.

Non, il s'agit d'un certificat dit "UniBE" qui n'est valable que pour le secteur universitaire. Il est marqué en conséquence. D'autres certificats officiels sont également valables à l'Université. 

La Suisse reconnaît tous les certificats de l'UE/espace Schengen qui sont délivrés selon les spécifications du "EU Digital COVID Certificate". Pour les certificats des pays tiers, il existe une possibilité de reconnaissance.

Non. Jusqu'à nouvel ordre, les masques sont obligatoires dans tous les espaces universitaires.

Oui, rien n’a changé. Cependant, le port du masque est toujours obligatoire.

Dans le cadre d'un concept de protection, oui. La décision en revient au supérieur-e hiérachique.

Non, mais les certificats sont obligatoires et les masques sont également obligatoires dans les espaces intérieurs.

L'Université de Berne s'appuie essentiellement sur les déclarations et la responsabilité personnelle des participant-e-s. Toutefois, des contrôles aléatoires sont effectués. 

Non, mais la personne en question doit quitter la pièce, et elle doit également s'attendre à des conséquences disciplinaires ou relevant du droit du personnel.

Non, c'est déjà la norme pour de nombreux événements et employeurs.

Oui, lorsque cela est raisonnable et possible, en consultation avec les supérieur-e-s hiérarchiques.

En concertation avec les supérieurs hiérarchiques, tout le monde peut actuellement se rendre au bureau. Le port de masques sur le lieu de travail ne peut être supprimé que si toutes les personnes présentes disposent d'un certificat et que la distance de 1,50 mètre est respectée. Si toutes les personnes présentes ne disposent pas d'un certificat valide, l'obligation générale de porter un masque s'applique dans toute la salle. Les réunions peuvent être menées physiquement si toutes et tous les participant-e-s possèdent un certificat Covid. Dans ce cas, l’obligation de port du masque est caduque. La participation physique à des réunions, sessions, etc. sans certificat valide n'est pas autorisée.

Port de masques pendant le travail et distance de 1,50 mètre sont obligatoires.

Pour eux, le respect des mesures d'hygiène, la distanciation sociale et l'obligation de porter des masques s'appliquent. 

Le règlement concernant le travail sur place au bureau s'applique à toute l'enceinte de l'Université.

Le port de masques sur le lieu de travail ne peut être supprimé que si toutes les personnes présentes disposent d'un certificat et si la distance de 1,50 mètre est respectée. Les collaborateur-trice-s qui ne disposent pas d'un certificat valide doivent porter un masque sur le lieu de travail.

En principe non, mais il existe une option de test gratuit.

Oui.

Les règles applicables au travail au bureau s'appliquent aux conversations quotidiennes entre supérieur-e hiérarchique et collaborateur-trice ainsi qu'aux entretiens d'évaluation périodique (EEP) : si toutes les personnes présentes ne disposent pas d'un certificat valide, l'obligation générale de porter un masque s'applique dans toute la pièce. Une distance d'au moins 1,50 mètre doit être respectée.

Oui, dans les locaux de l'Université et si elles ne sont pas des organisations indépendantes mais font partie de l'Université.

Oui : l’app COVID Check de la Confédération.