Coronavirus : informations pour les collaboratrices et collaborateurs

Généralités

La priorité absolue est la protection de la santé de chacune et chacun.

En principe, les directives et recommandations suivantes s'appliquent :

  • Le retour au travail est en principe autorisé. Toutefois, jusqu'à nouvel ordre, lorsque cela est possible et raisonnable, et en consultation avec les supérieur-e-s hérarchiques, le travail doit continuer à être effectué à domicile.
  • Si vous présentez des symptômes de maladie, restez chez vous et évitez tout contact avec d'autres personnes (auto-isolement).
  • L'obligation générale du port du masque continue de s'appliquer au sein des bâtiments.
  • Le port de masques sur le lieu de travail ne peut être supprimé que si toutes les personnes présentes disposent d'un certificat et que la distance de 1,50 mètre est respectée. Si toutes les personnes présentes ne disposent pas d'un certificat valide, l'obligation générale de porter un masque s'applique dans toute la salle.
  • Les réunions, séances, etc. peuvent être menées physiquement si tous les participant-e-s possèdent un certificat et si la distance de 1,50 mètre est respectée. Dans ce cas, l’obligation de port du masque est caduque. La participation physique à des réunions, séances, etc. sans certificat valide n'est pas autorisée.

Voyages d'affaires et privés

Le Conseil fédéral a décidé d'assouplir les conditions d'entrée en Suisse. En principe, l'obligation de quarantaine sera levée pour les entrées en provenance de l'espace Schengen. Même les personnes vaccinées et rétablies provenant d'un État ou d'un territoire où circulent des variantes de virus préoccupantes pour la Suisse peuvent entrer sans l'obligation de test et de quarantaine, pour autant qu'il soit certain que la vaccination offre une bonne protection. Ceux qui n'ont été ni vaccinés ni guéris doivent présenter un test PCR ou un test d'antigène rapide négatif et entrer en quarantaine après leur entrée. Vous trouverez de plus amples informations, en particulier pour les collaborateur-trice-s de l’Université de Berne, ici.

Concept de protection de l'Université de Berne concernant le  Covid-19 - pour le domaine administratif

Le concept de protection de l'Université de Berne est la base sur laquelle les unités universitaires peuvent reprendre leurs activités dans les locaux et les installations de l'Université. Il existe un concept de protection distinct pour les domaines de la recherche et de la formation continue..

Les directeur-trice-s des instituts doivent également prendre d'autres mesures conformément au principe STOP (substitution, mesures techniques, mesures organisationnelles, protection personnelle). Ces mesures englobent la séparation physique des personnes et des équipes, une aération régulière des locaux ou encore le port du masque.

Responsabilité

Les directions exécutives sont responsables de la mise en œuvre et du respect du concept de protection. Les délégué-e-s à la sécurité (GeSiBe, KOPAS) sont autorisé-e-s, au nom des directions exécutives, à veiller au respect de ce concept de sécurité et ont le droit de donner des instructions à cet égard.

Concept de protection

  • Les prescriptions mises en place par la Confédération et les cantons, et en particulier les règles d'hygiène et de comportement à adopter, sont toujours applicables pour les collaboratrices, collaborateurs et autres. Garder 1,50 mètre de distance, se laver régulièrement les mains au savon et en plus aérer les pièces régulièrement.
  • Une obligation générale de porter des masques s'applique dans tout le périmètre universitaire, c’est-à-dire dans et au dehors des bâtiments de l'Université de Berne.
  • Les collaboratrices et collaborateurs qui sont particulièrement vulnérables (groupes à risque) travaillent toujours en mode télétravail à domicile (mesures de protection pour les personnes particulièrement vulnérables).
  • Concernant le nombre et la densité de personnes présentes à l'Université de Berne, les règles suivantes s'appliquent :
    • 10 m² par personne dans les bureaux partagés ou grands laboratoires,
    • 4 m² par personne dans les salles de réunion.
  • Il est recommandé d'installer l'application fédérale officielle de traçabilité "SwissCovid".
  • Il est recommandé de déployer les collaboratrices et collaborateurs en équipes ou en équipes strictement séparées, en particulier dans les endroits où le manque de place rend le respect des règles de distanciation difficile.
  • Pour assurer la traçabilité des contacts personnels à une distance inférieure à 1,50 mètre et pendant plus de 15 minutes en cas d'infection au SARS-CoV-2, chacun est tenu de compléter un journal personnel, mis à jour quotidiennement (au format électronique ou via un formulaire (DOCX, 45KB). Ce journal devra être conservé pendant 4 semaines.
  • Celles-ci doivent être approuvées par les directions exécutives ou - en concertation - par les supérieur-e-s direct-e-s.
  • L'Université offrira aux collaborateur-trice-s muni-e-s d'une Unicard la possibilité d'effectuer des tests PCR gratuits à trois endroits différents dans la Länggasse à partir d'octobre au plus tard, après l'expiration de l'offre de tests gratuits de la Confédération.  De plus amples informations à ce sujet.

Les directrices et directeurs d'Instituts ainsi que les chef-fe-s de département des Instituts sont responsables de la sécurité au travail, de la protection de la santé et de la sécurité environnementale dans leur unité et disposent d'un responsable de la santé et de la sécurité (GeSiBe).

En fonction de la taille des unités universitaires, les directions désignent d'autres personnes de contact pour la sécurité au travail (KOPAS). En conséquence, ils fournissent une description fonctionnelle pour le GeSiBe respectivement le KOPAS, confient les tâches et les compétences correspondantes à une personne apte à exercer la fonction et accordent suffisamment de temps, de moyens financiers et d'autres ressources pour pouvoir mettre en œuvre cette tâche.

Il convient de noter que la responsabilité dans les domaines de la sécurité au travail, de la protection de la santé et de la sécurité environnementale incombe nécessairement à la direction de l'Institut ou à la/au chef-fe de département et ne peut être transférée au GeSiBe ou au KOPAS. Des informations correspondantes se trouvent également dans les directives de la Direction de l'Université sur les devoirs et l'emploi des Professeur-e-s titulaires et associé-e-s de l'Université de Berne du 23 août 2011 et dans la brochure «Aperçu des devoirs les plus importants des directrices et directeurs d'Instituts» (en allemand) du 20 décembre 2009/06.10.20152.

Des explications supplémentaires sur les responsabilités dans l'organisation de la sécurité se trouvent dans le guide relatif à la sécurité et à l'environnement (en allemand) de l'unité de gestion des risques.-

Télétravail

Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus importantes :

Le télétravail signifie que chacune et chacun effectue son travail habituel à la maison. Les conditions d'emploi habituelles et les obligations mutuelles continuent de s'appliquer. Rien ne change dans le mandat personnel lorsque l’on travaille en mode télétravail.

L'heure est enregistrée avec le système habituel d'enregistrement du temps. Si cette fonction n'est pas disponible, les temps de travail sont notés et reportés dans le système ultérieurement.

En principe, c’est le temps de travail réellement effectué qui est enregistré dans le système.

Dans des cas exceptionnels, si une fonction est absolument nécessaire pour maintenir le mode exploitation d’urgence et ne peut être assurée depuis le domicile, l'institution peut faire appel à vous pour travailler sur place. Elle doit cependant veiller à ce que le concept de protection de l'Université et donc les mesures de protection de l'OFSP (se laver les mains, garder ses distances) soient respectés.

Les supérieur-e-s hiérarchiques réglementent cela conformément aux besoins du service qu’elles/ils gèrent. En principe, les horaires et la disponibilité sont les mêmes que sur le lieu de travail normal.

La mise en œuvre et la règlementation universitaire, qui se base sur les exigences légales et la pratique de l'administration cantonale, sont les suivantes :

  • Les collaboratrices et collaborateurs qui travaillent à domicile (c'est-à-dire en raison d'instructions officielles) pendant la crise due au virus corona utilisent en règle générale leur infrastructure (informatique) personnelle.
  • Si des éléments importants nécessaires à l'accomplissement de leurs tâches font défaut, les collaboratrices et collaborateurs doivent contacter leurs supérieure·s hiérarchiques. Celles et ceux-ci peuvent fournir le matériel nécessaire (par exemple, PC, ordinateur portable, moniteurs, autre matériel ...) ou acheter du matériel supplémentaire si cela s'impose. La situation de travail individuelle des collaboratrices et collaborateurs est prise en compte de manière appropriée ainsi que les cas de rigueur. Il convient de noter que les articles mentionnés ci-dessus restent la propriété de l'Université et qu'il n'y a pas de prétention au même équipement que sur le lieu de travail.
  • Si des frais supplémentaires sont encourus pour la téléphonie et le trafic de données, il convient de se référer au réseau mobile de l'Université : CMN (en allemand)

S'il s'avère que la situation de travail à domicile ne peut pas être organisée de manière adéquate, les supérieure·s hiérarchiques peuvent donner des instructions pour que le travail soit effectué dans les locaux de l'Université. Bien entendu, les concepts de protection doivent être respectés.

Des indemnités forfaitaires pour le travail à domicile ne peuvent pas être versées - il n'existe pas de base juridique pour cela.

Pour la coordination et la collaboration en mode télétravail, vous trouverez des informations et des instructions sur l'utilisation et l'offre d'aides techniques via les liens suivants :

www.lehre.unibe.ch/coronavirus (en allemand)
www.id.unibe.ch/homeoffice (en allemand)

Vous trouverez de plus amples explications et des réponses aux questions fréquemment posées sur le site web du canton de Berne.

Si vous avez d'autres questions, veuillez contacter info.pers@unibe.ch.

_____________________

Arrêtés du Conseil-exécutif (en allemand)

RRB 190/2020
RRB 265/2020
RRB 307/2020

RRB 266/2020
RRB 436/2020
RRB 632/2020
RRB 752/2020

RRB 1087/2020

 

Voici comment nous protéger - Conseils d’hygiène (OFSP)