Médias Media Relations (F)

Des candidats vaccins suisses entament la phase d’études cliniques

Des scientifiques de Berne, Genève, Berlin et Riems (Allemagne) ont développé deux candidats vaccins contre le SARS-CoV-2. La phase I des essais cliniques nécessaires à l’autorisation de mise sur le marché est en préparation grâce à une coopération de recherche qui vient d’être signée avec l’entreprise bâloise de biotech RocketVax SA.

Bien qu’il existe déjà de nombreux vaccins contre le SARS-CoV-2 dans le monde, il est important de développer sans cesse de nouvelles technologies afin d’immuniser le mieux possible les populations contre les nouveaux variants du virus. Les vaccins de deuxième génération doivent non seulement être sûrs et très efficaces, mais aussi faciles à produire et à stocker, et leur administration doit être aussi simple que possible.

Un vaccin nasal en perspective

L’équipe de Volker Thiel, virologue à l’Université de Berne et à l’Institut de virologie et d’immunologie IVI, développe un vaccin vivant atténué, autrement dit une forme du virus qui ne rend pas malade mais déclenche néanmoins une réponse immunitaire. Les vaccins vivants ont déjà fait leurs preuves dans d'autres vaccinations, comme celle contre la rougeole. Les deux nouveaux candidats se démarquent des vaccins de première génération par différents aspects : ils sont actifs même sur les nouveaux variants du virus, parce qu’ils contiennent toutes les protéines virales et pas seulement celle du spicule. Ils offrent une réponse immunitaire plus large en activant des lymphocytes T contre toutes les protéines du virus. Il est prévu que le futur vaccin soit disponible sous forme de spray nasal. Il sera ainsi plus simple à administrer et permettra aussi d’activer l’importante réponse immunitaire des muqueuses. Son transport et son stockage seront facilités car il est stable même à une température relativement élevée et pourra donc être utilisé dans les pays chauds. La prochaine étape du développement est le passage aux études cliniques de phase I. Les équipes de recherche doivent pour cela, entre autres, caractériser plus précisément les candidats vaccins et les réactions immunitaires, afin de mieux comprendre pourquoi les virus sont atténués et pourquoi ils sont immunogènes.

Une coopération de recherche : base de la production d’un vaccin suisse contre le Covid-19

Afin de pouvoir développer le nouveau vaccin en vue des études cliniques, l’équipe de scientifiques suisses et allemands vient de signer une convention de recherche de trois ans avec l’entreprise bâloise de biotech RocketVax SA. La coopération avec RocketVax permet aux scientifiques de bénéficier d’un soutien pour mettre en place la production et monter en puissance. Elle offre la perspective de produire un vaccin en Suisse une fois les études cliniques menées à terme, et de le distribuer dans le monde entier.

Les premières étapes de développement des candidats vaccins ont été franchies au sein d’un projet mené dans le cadre du PNR 78 du Fonds national suisse. Une demande à Innosuisse est déjà à l’étude pour la suite du déploiement du projet, après la fin du Programme national de recherche sur le Covid-19.

Réferences

J. Trimpert et. al: Development of safe and highly protective live-attenuated SARS-CoV-2 vaccine candidates by genome recoding. Cell Report (2021) https://doi.org/10.1016/j.celrep.2021.109493


Source: PNR 78

16.03.2022