Médias Media Relations (F)

Un projet examine le rôle de la culture dans la crise environnementale

Quelle contribution la culture peut-elle apporter dans la lutte contre la crise écologique ? Le Fonds national suisse (FNS) finance un projet de recherche Sinergia interdisciplinaire de trois instituts de la Faculté des lettres de l'Université de Berne à hauteur de 1,4 million de francs – une somme considérable peu commune en faveur des les sciences culturelles.

Le projet de recherche du FNS « Mediating the Ecological Imperative: Formats and Modes of Engagement» (Médiation autour de l’impératif écologique: formes et modes d’engagement) est un projet commun lancé par les instituts d’histoire de l’art, d’études américaines et d’anthropologie sociale de l’Université de Berne. En outre, une collaboration avec l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) est mise en place. Les grands axes de recherche sont la politique de l’image en matière de changement climatique, le rôle des questions écologiques dans l’art et la littérature ainsi que l’engagement social pour l’environnement dans les cultures indigènes.

« L’impératif écologique en appelle à un esprit critique en périodes de crises écologiques globales et de scénarios catastrophes », déclare Peter J. Schneemann, responsable du projet Sinergia du FNS. Le terme a déjà été employé par le philosophe Hans Jonas dans son livre Das Prinzip Verantwortung (Le principe de responsabilité) (1979) dans lequel il a formulé un credo écologique sur le modèle de « l’impératif catégorique » d’Immanuel Kant : « Agis de façon à ce que les conséquences de tes actes soient compatibles avec le caractère permanent de la véritable vie humaine sur Terre ». Les chercheur·euse·s spécialistes en sciences culturelles de l’Université de Berne reprennent aujourd’hui cet aspect éthique afin d’apporter leur contribution dans la lutte contre les crises écologiques du point de vue des sciences humaines. Le Fonds national suisse (FNS) a intégré le projet de recherche «Mediating the Ecological Imperative: Formats and Modes of Engagement» à son programme Sinergia et le finance à hauteur de 1,4 million de CHF sur une période de quatre ans (de 2021 à 2024).

Quatre disciplines analysent le rôle de la culture dans la gestion de la crise écologique

Le projet est placé sous la direction du Prof. Peter J. Schneemann (histoire de l’art moderne et contemporain, Université de Berne) et de trois autres Principal Investigators: Prof. Peter Krieger (histoire de l’art/science de l’image, UNAM, Mexico City), Prof. Gabriele Rippl (études américaines, Université de Berne) et Prof. Michaela Schäuble (anthropologie sociale, Université de Berne). Dr. Toni Hildebrandt de l'Institut d'histoire de l'art de l’Université de Berne coordonne les travaux de recherche. « Au cœur de la recherche commune visant à communiquer l'impératif écologique se trouvent les échanges interdisciplinaires et l'engagement en faveur des Environmental Humanities (littérature environnementale », explique le Prof. Peter J. Schneemann.

Les questions de recherche concrètes sont les suivantes : Quel est le statut des descriptions de la culture-environnement dans la littérature, de quelle manière l'art contemporain tente-t-il d'élargir l'image pour expérimenter l'environnement à l'aide de tous les sens ? Quelles sont les pratiques collectives et participatives que l'anthropologie sociale développe dans la recherche avec les communautés indigènes ? L’équipe Sinergia intégrera le travail de recherche au début de l’année 2021. Outre l’encouragement de la jeune génération dans les quatre disciplines impliquées, des ateliers, des congrès et une Summer School (université d’été) seront organisés régulièrement. Du 26 au 28 novembre 2020, le congrès intitulé « L’impératif écologique » présentera à Berne le projet au grand public et donnera lieu à un débat avec un groupe d’expert·e·s internationaux.

Projet de recherche Sinergia du Fonds national suisse 

Avec le programme Sinergia, le FNS s'adresse à des chercheur·euse·s établi·e·s et finance des projets de recherche interdisciplinaires, collaboratifs et innovants dans la perspective de découvertes révolutionnaires (« recherche de pointe »). Rien qu'en 2020, le FNS a approuvé quatre nouveaux projets Sinergia qui sont placés sous la Direction de l'Université. Outre le projet de recherche « Mediating the Ecological Imperative» du Prof. Peter J. Schneemann, il s'agit de : A la Clinique et polyclinique d'angiologie : « Disease-targeted next-generation sequencing panel (VASCSequ) for detection of somatic-mosaic mutations in congenital vascular malformations to enable further advances in personalized therapeutic decision making », budget total : 2,5 millions CHF (Prof. Iris Baumgartner), à l’Institut de science politique : «Evidence-based Transformation in Pesticide Governance», budget total : 3,1 millions CHF (Prof. Karin Mirjam Ingold), à l’Institut de pathologie : «Transomic approach to colorectal cancer: an integrative computational and clinical perspective», budget total : 2,9 millions CHF (Prof. Inti Zlobec).

Pour de plus amples informations : http://www.snf.ch/fr/encouragement/programmes/sinergia/Pages/default.aspx

 

26.06.2020