Médias Media Relations (F)

Nouvelle chaire en télémédecine d’urgence

Grâce au soutien du Touring Club Suisse (TCS), l’Université de Berne peut créer un poste de professeur assistant en télémédecine d’urgence. Celui-ci se consacrera au domaine de la santé, et plus particulièrement à la télémédecine d’urgence. Il sera rattaché au Centre universitaire des urgences de l’Inselspital, l’hôpital universitaire de Berne. La chaire est unique en son genre dans l’Europe germanophone de par son orientation académique – et entre dans un cercle très fermé au niveau mondial.

Dans le cadre de la télémédecine d’urgence, on a recours à des moyens électroniques tels que les systèmes de communication et de transmission mobiles lors des diagnostics et des thérapies. Ces moyens permettent de transmettre des données sur de longues distances entre autres à l’aide d’une caméra. Elle est ainsi appelée «médecine d’urgence électronique» et est considérée comme un modèle capital pour l’avenir. Elle doit permettre de traiter les patients et les patientes plus rapidement et de manière plus sécurisée. Grâce aux technologies modernes, elle permet de combler les lacunes dans la couverture médicale en Suisse et à l’étranger ainsi que d’accompagner les patients et les patientes où qu’ils se trouvent et à n’importe quelle heure. 

Aristomenis Exadaktylos, directeur du Centre universitaire des urgences, déclare: «La télémédecine d’urgence va aider les médecins, mais aussi les aide-soignants à distance grâce aux procédés les plus modernes comme l’intelligence artificielle. » Le poste de professeur assistant en télémédecine d’urgence créé par TCS va être rattaché au Centre universitaire des urgences. Il est financé pendant quatre ans à hauteur de 115’000 francs par an.

Préparer la télémédecine d’urgence aux défis de demain

La chaire, créée par TCS en collaboration avec l’Université de Berne et l’Inselspital, hôpital universitaire de Berne, est la première en son genre dans l’Europe germanophone. Du fait de son rattachement à une faculté de médecine et de sa mise en place en tant que chaire, il n’existe même que très peu de chaires semblables au monde spécialisées dans la télémédecine d’urgence. Elles soient axées sur la technologie, soient ne font qu’aborder la télémédecine d’urgence.

La chaire en télémédecine doit entre autres former les futures générations de médecins à cette activité d’importance croissante ainsi que mettre à leur disposition les outils technologiques les plus modernes. La chaire a en outre pour objectif de faire des recherches sur les meilleures pratiques àadopter dans le domaine de la télémédecine d’urgence – c’est-à-dire de découvrir dans quels cas il peut être judicieux de recourir à la télémédecine d’urgence et dans quels cas il vaut mieux ne pas y faire appel. Elle doit aider les médecins à s’occuper de chaque patient et non pas les remplacer.

«Nous sommes heureux de renforcer le site médical de Berne grâce à cette chaire – et d’aider la télémédecine d’urgence à relever les défis de demains à l’aide des dernières technologies», indique Christian Leumann, recteur de l’Université de Berne. 

Compenser le manque de médecins en médecine d’urgence

Le Centre universitaire des urgences et le TCS collaborent déjà depuis de nombreuses années. En tant que plus grand Club de la mobilité de Suisse, le TCS dispose une longue expérience dans le domaine de l’assistance. Depuis des années, il offre une assistance médicale à distance à ses membres. Les six médecins du TCS réalisent déjà près de 5’000 évaluations médicales par an.

«Sur la base de notre collaboration fructueuse qui dure depuis des annés, nous avons décidé de soutenir la télémédecine d’urgence à Berne», a déclaré Philippe Klaus, directeur du service d’assistance aux personnes auprès du TCS. «Nous sommes convaincus qu’à l’avenir la télémédecine jouera un rôle capital car les gens deviendront toujours plus mobile et voyageront de plus en plus, sans renoncer toutefois à l’excellente qualité du système suisse et à la relation de confiance avec leur médecin traitant.»

La création d’une chaire en télémédecine d’urgence doit également permettre de lutter contre les difficultés croissantes que rencontrent de plus en plus les services d’urgence suisses en raison du vieillissement de la population et du manque de médecins.

La chaire mettra le poste au concours en Suisse et à l’international. D’après le Centre universitaire des urgences et le TCS, le poste devrait être pourvu au début de l’année 2020.  

08.07.2019